Une boîte de camion pour jardin

Camion JardinLe 15 juin dernier, Radio-Canada diffusait une nouvelle qui a attiré notre attention.  4 citoyens de Québec ont transformé la boîte arrière d’un camion en jardin. Leur souhait :  lancer une réflexion sur la place de l’automobile au centre-ville. Vous pouvez écouter le reportage complet de Radio-Canada ici.

Nous nous sommes questionnés si d’autres initiatives similaires existaient dans le monde. Nous avons trouvé le Kei Truck Garden Contest au Japon, compétition où des artistes paysagistes impressionnent de leur créativité. Découvrez les créations de la compétition en 2018 ici. 

Puis pour ceux qui désirent en apprendre plus, le site internet le “Truck farm” est là pour vous. Vous y trouverez un manuel d’instruction pour transformer une boîte de camion en jardin. Puis à notre grande surprise, il ont aussi publié un livre pour enfants et un documentaire. Curieux, visitez leur site internet en cliquant ici.

Des cultures nourricières accessibles à tous

Mange trottoir

Saviez-vous qu’il y avait plusieurs initiatives nourricières accessibles à tous dans le quartier ?  Une variété de projets portés par l’arrondissement de Ville-Marie, le Carrefour alimentaire Centre-Sud, Sentier urbain, la SEM/ Éco-quartier de Sainte Marie et les citoyen.ne.s du quartier.

Les plus connus de la communauté Notre Quartier Nourricier sont probablement les ruelles vertes, le jardin de la Place Émilie Gamelin et les bacs partagés aux abords de la serre Emily-de-Witt.

Saviez-vous qu’il y a des vignes à raisin sur une clôture du Parc des Royaux et des Jardins communautaires Centre-Sud et Médéric-Martin? Il est possible de cueillir des noix de pin dans le pin de Corée au Jardin communautaire Centre-Sud. Ensuite, 20 % des bacs du Village au Pied-du-Courant sont comestibles.

De plus, roulement de tambours, il y a deux ajouts de taille dans le quartier!

  • C’est avec joie que nous avons appris la nouvelle que l’arrondissement va procéder à la réunification de la rue de Rouen au niveau du parc Médéric-Martin avec, notamment, des bacs à jardiner.  Vous êtes tous conviés à l’inauguration officielle qui se tiendra samedi 15 juin de 11h à 14h cliquez ici pour voir l’événement Facebook et  ici pour l’article complet.
  • Le Carrefour alimentaire Centre-Sud a un nouveau terrain de jeux pour cultiver plein de beaux légumes. Le terrain vacant situé à l’angle des rues Saine-Catherine et Parthenais sera aménagé de smart-pot et de bacs comestibles, pour vous renseigner ou pour vous impliquer, visiter la page de l’organisme en cliquant ici.

Pour découvrir les différents lieux d’agriculture visitez la page internet de Cultive ta ville : https://cultivetaville.com.

Cultiver Centre-Sud – 18 mai 2019

Cultiver Sentre-Sud 18 mai 2019

Une occasion festive de faire le plein de plantes potagères, de semences, de terreau et de bonne idées! 5e édition de la grande fête de l’agriculture urbaine où se retrouvent jardiniers amateurs, curieux, experts et brasseurs de bonnes idées! Rdv à la serre du collectif Notre Quartier nourricier à deux minutes à pied du métro Frontenac, près de l’intersection de Rouen/Iberville.
 

Conseils en agriculture urbaine : posez vos questions, on y répond!

 

Ateliers  et visites

9h45 – Atelier Transplanter ses semis
10h30 – Visite guidée de la serre Emily-de-Witt
11h15 – Atelier Jardiner en contenant, avec Albert Mondor
Toute la journée – table d’animation pour les enfants.
 
Bénévoles recherchés

Oyé oyé, nous sommes à la recherche de personnes motivées pour nous aider le jour de l’événement.  Communique sans plus tarder avec Amelie Fraser P., chargée de mobilisation, à  info@quartiernourricier.com ou au 514-523-9220.

** Les plantes sont cultivées dans la serre sans pesticide ni intrants de synthèses. Les variétés sont toutes à pollinisation libre, ce qui vous permet d’en récolter les semences pour les partager et les semer l’année suivante!
 
L’événement a lieu dans le cadre du festival Cultiver Montréal en collaboration avec l’initiative Notre Quartier Nourricier et se déroule en parallèle de la distribution de fleurs annuelles de l’arrondissement pour les résidents du secteur desservis par Éco-quartier Sainte-Marie

 

Groupe d’achat : terreau, fertilisant et compost

Commandez avant le 23 avril 2019

Veuillez communiquer avec Léonie du Carrefour alimentaire Centre-Sud pour toute commande de 10 poches et plus au 514-525-6610.

En ligne : Visitez la boutique en cliquant ici.
En personne: à la Société écocitoyenne de Montréal, 2187 rue Larivière.

Récupérez vos achats, mercredi 1er mai entre 15h et 19h à la serre.

Serre Émilie-de-Witt

Rendez-vous au 2215 Dufresne, nous n’offrons pas le service de livraison, mais nous aurons deux brouettes à votre disposition.

 

Produits disponibles

Terreau pour jardin de légumes 3/1 FAFARD      30L      4.60$
Compost tourbe, algues et crevettes BIOSOL   30L     5.35$
Acti-sol, fumier de poule granulé                               1kg      2,00$
Semences bio COOP Tournesol (surplace)      sachet    2,00$

Lors de votre commande vous aurez la possibilité d'acheter du matériel pour une personne dans le besoin.

Voici la nouvelle équipe de production

Équipe production serre Notre Quartier Nourricier
De gauche à droite : Isabelle, chargée de projet affiliation sociale; Maxime, chargé de projet agriculture urbaine Notre Quartier Nourricier et Tobie, horticulteur affiliation sociale

Il est venu le temps de vous présenter la nouvelle équipe à la serre Émily-de-Witt, qui a à cœur les humains et les plantes. Tous les trois sont employés de Sentier urbain et travaillent déjà à la production dans la serre.

Maxime, chargé de projet agriculture urbaine Notre Quartier Nourricier

Il est le chef d’orchestre dans la serre, vous allez fort probablement le rencontrer cet été. Il est originaire de Trois-Rivières qu’il a dû quitter pour faire ses études en technologie de la production horticole et de l’environnement. Elles lui ont fait découvrir différentes régions agricoles du Québec en passant du Bas Saint-Laurent au nord de Montréal.

Serre et ses plantes potagères

Il s’intéresse à l’agriculture dans une optique de sécurité et d’autonomie alimentaire. Maxime souligne la chance qu’il a de travailler dans une serre au beau milieu de la ville, il trouve que c’est hors-norme et exceptionnel. Son calendrier est bien rempli pour les 3 prochains mois, semis de plantes potagères, partage de connaissances avec les apprentis horticulteurs, jardin sur le toit du chalet du parc Walter Stewart et ateliers.  « L’important c’est de rester dans le moment présent » dit-il le ton serein.

Tobie, horticulteur affiliation sociale
Tobie accompagne les apprentis jardiniers, il sera donc appelé à œuvrer dans la serre, sur le toit du chalet du parc Walter-Stewart et dans les autres jardins de Sentier urbain. Il a toujours été passionné d’horticulture, après un parcours professionnel atypique, il décide de suivre une formation au DEP afin de travailler dans sa passion.

apprenties à la serre avec TobieIl aime le défi de travailler dans une serre pour la première fois, de partager ses connaissances avec les apprentis horticulteurs, tout en respectant le calendrier de production. Il partage avec les apprentis l’excitation de voir les plantes pousser dans un environnement unique à Montréal.

Isabel, chargée de projet affiliation sociale
Ce qui l’interpelle le plus dans le projet est de constater les apprentissages concrets faits par les apprentis. « Tu peux aller chez toi et faire pousser tes légumes, ça a du sens. »  Puis avec le temps, c’est un sentiment d’appartenance à la serre et de fierté d’y travailler qui grandit comme les plantes.  Elle adore voir les plantes pousser, ça pousse vite, c’est vivant.

Elle s’intéresse particulièrement aux humains, elle est bachelière du programme en psychosociologie des relations humaines de l’Université du Québec à Rimouski. Par la suite elle a travaillé dans une ferme école à Trois-Pistoles où elle accompagne des personnes en insertion socio-professionnelle. Le poste de chargée de projet en affiliation sociale est la parfaite continuité de son parcours professionnelle puisqu’il est une combinaison de ses valeurs et avec son domaine d’étude.

Apprentis serre

Isabel et Tobie accompagnerons une cohorte de 5 apprenties qui feront le processus de 7 mois, en plus de tous les autres passeront cet été. L’année dernière, il y a eu une 30aine d’apprentis. Isabel entame sa deuxième année avec le projet et constate que « ça change littéralement des vies. »